Membres RCA

Préservation de la fertilité - Recommandations

Mise à jour: 
02/10/17

Certains traitements du cancer peuvent entrainer une altération de la fertilité voire une stérilité masculine ou féminine.
Le patient doit être informé* du retentissement potentiel des traitements mis en place sur sa fertilité ultérieure dès la proposition des traitements anticancéreux.

Des prises en charge spécifiques de la préservation de la fertilité peuvent lui être proposées en fonction de la pathologie après avis multidisciplinaire incluant des biologistes et médecins de la reproduction, des spécialistes de l'Assistance à la Procréation Médicale (AMP), des chirurgiens, des oncologues, des radiothérapeutes, des oncopédiatres, et également des psychologues.

Ces techniques de préservation de la fertilité permettent de réaliser des conservations de tissus gonadiques ou de gamètes pouvant être utilisé à distance des traitements anticancéreux.

Pour les patientes, la préservation de la fertilité et de la fonction ovarienne a une grande importance psychologique, sociale et physique, du fait de l’anxiété liée à la pathologie cancéreuse, de l’espérance de vie et de la toxicité des traitements.

Au niveau de la région Aquitaine, le centre de la préservation de la fertilité "CPFA" du CHU de Bordeaux assure les missions :

  • d'informer les patients et professionnels
  • de poser les indications d'une préservation de la fertilité par une équipe pluridisciplinaire dédiée, avant traitement susceptible d'altérer la fonction de reproduction chez l'homme, la femme, l'adolescent ou l'enfant, et ceci dans des délais compatibles avec la prise en charge oncologique
  • d'assurer par le biais de consultations d'oncofertilité un avis sur la fertilité ultérieure, un suivi clinique, endocrinien, une prévention et traitement des insuffisances gonadiques précoces, un avis sur la sexualité

 Une charte « Cancer et Fertilité » a été adressée à chaque établissement autorisé, membre d’un 3C, l’engageant à informer les patients sur la possibilité de préservation de la fertilité, à les prendre en charge de manière pluridisciplinaire et en assurer le suivi. 

En collaboration avec les dix 3C en ex-Aquitaine, le CPFA, avec le RCA, organisent en 2017 et 2018 des rencontres en région afin d’informer les professionnels de santé.

Des plaquettes d’informations et d’affiches de sensibilisation seront disponibles lors du parcours des patientes (salles de consultation ou d’attente en oncologie et radiothérapie, Espaces de Rencontres et d’Information ERI, associations de patients,…). 

Plaquette de présentation du Centre de préservation de la fertilité en Aquitaine (CPFA)

Plaquette  de présentation du Centre de Préservation de la Fertilité en Aquitaine (CPFA)

Affiche

Dépliant

Flyer  pour les professionnels de santé

Flyer pour les patientes

 

 

* Le plan cancer 2014-2019 publié par l’Institut national du cancer (INCa) prévoient d’améliorer l’accès à la préservation de la fertilité des personnes atteintes de cancer.
L’article « L 2141-11 modifié par la loi 2011-814 du 7 juillet 2011 » prévoit que :  
"Toute personne dont la prise en charge médicale est susceptible d’altérer la fertilité, ou dont la fertilité risque d’être prématurément altérée, peut bénéficier du recueil et de la conservation de ses gamètes ou de ses tissus germinaux, en vue de la réalisation ultérieure, à son bénéfice, d’une assistance médicale à la procréation, ou en vue de la préservation et de la restauration de sa fertilité".