Membres RCA

Toxicités des immunothérapies anticancéreuses

Mise à jour: 
22/06/17
Suite à l'arrivée massive en cancérologie des immunothérapies (anti-PD-1, anti-PD-L-1 et anti CTLA-4) dans de multiples indications, et à la difficulté de gestion de leurs toxicités en institution et en ville, des groupes de travail pluridisciplinaires régionaux ont été créés en février 2016. L'objectif est de réaliser des plaquettes à destination des professionnels d'institution et de premier recours et des patients avec des conseils et conduites à tenir sur la gestion des effets indésirables des immunothérapies.
 
Le RCA, en copilotage avec l'OMEDIT Nouvelle-Aquitaine a proposé la mise en place de plusieurs groupes de travail pluridisciplinaires régionaux, dont l'objectif est de créer et diffuser des plaquettes : 
  • cinq groupes « Gestion des toxicités » (pulmonaires, cutanées, digestives, endocriniennes et rares), pilotés par le RCA,
  • un groupe « Communication/Ville-hôpital », piloté conjointement par le RCA et l’OMEDIT,
  • deux groupes « Pertinence-bon usage » (cancers bronchiques et mélanomes) constitués de médecins et pharmaciens issus des groupes de pairs, pilotés par l’OMEDIT,
  • un groupe « Essais cliniques », piloté conjointement par le RCA et l’OMEDIT.
Le groupe « Communication/Ville-hôpital » a proposé un modèle d’algorithme de prise en charge des effets secondaires pour servir de trame commune de document à tous les groupes de travail par organe. 
 
Le groupe  sur la gestion des Toxicités cutanées a produit des fiches de conduite à tenir en cas d’éruption maculo-papuleuse, de vitiligo, de psoriasis induit, de prurit isolé, de lésions lichénoïdes-lichen induit et de phemphigoïde, elles sont téléchargeables ici