Membres RCA

EVADA 2011-2012

Mise à jour: 
17/03/16

 Article publié dans la revue Santé Publique: Rongère-Casteigt Julie, Pinon Elodie, Domecq Sandrine, Hoppe Stéphanie, Bousser Véronique, Vimard Edwige, Saillour-Glenisson Florence, « Évaluation du dispositif d’annonce au sein de 29 établissements de santé d’Aquitaine autorisés en cancérologie : le projet EVADA. », Santé Publique 6/2015 (Vol. 27) , p. 841-850 

 Télécharger l'article au format pdf

 Télécharger la synthèse règionale des résultats

Résumé de l’étude

Contexte

Le déploiement du dispositif d'annonce (DA), impulsé par les deux plans cancers successifs, vise à améliorer les conditions d'annonce d'une maladie cancéreuse (ou de sa rechute) en permettant au patient de bénéficier des explications et du soutien de médecins mais aussi de paramédicaux. Sur le plan règlementaire, un décret impose sa mise en œuvre pour tout établissement autorisé en cancérologie. Une volonté nationale d'évaluation du dispositif s'est manifestée par la mise en place d'études nationales (Inca-Ligue).

En Aquitaine, deux structures régionales ont souhaité accompagner les 3C dans leur mission d'évaluation du DA : le Réseau de Cancérologie d'Aquitaine (RCA) et le Comité de Coordination de l'Evaluation Clinique et de la Qualité en Aquitaine (CCECQA).

Objectifs

  • Analyser le processus de dispositif d'annonce (DA) mis en œuvre dans les établissements de santé d'Aquitaine autorisés en cancérologie (chirurgie et/ou chimiothérapie et/ou radiothérapie)
  • Analyser l'expérience des patients quant à l'annonce de leur maladie dans les établissements de santé d'Aquitaine autorisés en cancérologie (chirurgie et/ou chimiothérapie et/ou radiothérapie)

Les retombées attendues étant de mieux connaître les pratiques quant au dispositif d'annonce et de mettre en œuvre des actions visant à améliorer l'organisation et la traçabilité du DA dans les établissements participants.

Méthode

Auto-évaluation réalisée par les établissements de santé répondant à 2 conditions préalables : établissement autorisé pour la cancérologie (chirurgie, chimiothérapie et/ou radiothérapie) et dispositif d'annonce mis en place depuis au moins 4 mois.

Fondée sur un schéma rétrospectif, la méthode se déclinait en 3 étapes à réaliser concomitamment par chaque établissement volontaire :

  • Audit sur dossier-patient : évaluation des pratiques des professionnels de santé autour du dispositif d'annonce à partir des dossiers-patients.
  • Audit organisationnel : évaluation de l'organisation du dispositif d'annonce au sein de l'établissement ou d'un service au moyen d'une réunion spécifique du personnel concerné par le DA.
  • Enquête d'expérience : évaluation de l'expérience vécue par des patients sur le déroulement du dispositif d'annonce de façon globale, quelque soit les établissements où les patients ont été pris en charge, sous forme d'un auto-questionnaire.

Population d'étude : nouveaux patients atteints de cancer traités en 2010, quelle que soit la localisation de la tumeur.

Les modalités de recueil et de diffusion des résultats garantissaient la totale confidentialité des données recueillies et des résultats diffusés. L'autorisation de la Commission nationale informatique et liberté (Cnil) pour cette étude a été obtenue le 8 juin 2011 par la décision DR 2011-217.

Bilan

  • 29 établissements aquitains participants
  • 165 personnes mobilisées pour la réalisation de l'étude : qualiticiens, médecins cliniciens, personnels du DA (infirmières, psychologues, assistantes sociales), personnels des 3C, etc.
  • 1 445 patients inclus
  • 359 patients ayant répondu à l'enquête d'expérience

Calendrier de l'étude :

Les résultats individuels de l'étude ont été remis sous forme d'un rapport à chaque établissement participant, ainsi qu'à son 3C de rattachement. Un plan d'actions d'amélioration a alors été élaboré par chaque site.

Perspectives

Au niveau local et territorial, les 3C et les établissements ayant participé à cette étude ont continué à mettre en place les actions d'amélioration proposées par les équipes locales correspondantes suite à la réalisation de cette auto-évaluation.

Les 3C ont continué à organiser des rencontres entre leurs établissements.

Au niveau régional, le RCA et le CCECQA ont réalisé plusieurs actions :

  • La mise en place d'une plateforme documentaire régionale listant les outils utilisés au niveau local par les 3C et les établissements (PPS, carnet de liaison, passeport patient par exemple)
  • La mise à disposition du protocole complet (avec outils améliorés) pour tous les établissements d'Aquitaine qui souhaiteraient réaliser cette évaluation (avec recueil facilité et automatisation des résultats sur e-Forap). Cliquer ici pour accèder au pack EVADA 2

Le RCA continuera à organiser des réunions 3C abordant les thèmes de leurs missions (dont l'évaluation des pratiques) afin qu'ils partagent leurs expériences.
Enfin le groupe régional existant sur l'évaluation et la qualité des pratiques continuera à travailler et à élaborer d'autres études d'évaluation.

 

----- Merci à tous les acteurs de ce projet !! -----